PPE

Les flux rss du siteImprimer la page

Plan de performance énergétique

L’énergie est un élément essentiel pour la production agricole. Réduire la facture énergétique conditionne la viabilité et la pérennité économique des exploitations agricoles, dans un contexte mondial où les prix des énergies fossiles (pétrole, gaz) sont très volatils et s’orientent à long terme vers des hausses. Le Plan de Performance Énergétique (PPE) du ministère de l’Agriculture et de la Pêche, est donc un enjeu et un atout pour la production agricole.

Le PPE : qu’est ce que c’est ?

Traduction concrète des mesures du Grenelle de l’environnement,

le PPE préparé en concertation avec la profession agricole a pour objectif d’améliorer l’efficacité énergétique globale des exploitations agricoles. L’objectif est d’atteindre un taux de 30% des exploitations agricoles à faible dépendance énergétique d’ici 2013. Dans chaque exploitation agricole seront donc identifiées les améliorations possibles (économie d’énergie, modifications des pratiques agricoles), mais aussi les possibilités de produire des énergies renouvelables. Les pratiques permettant de réduire la consommation (réglages des tracteurs, conduite économe) seront encouragées. Les équipements utilisant moins d’énergie seront promus. Ce plan sera complété par de la recherche et de l’innovation. Ce dispositif a donc pour vocation de développer largement les diagnostics de performance énergétiques et d’aider au financement d’équipements d’économies d’énergie ou de production d’énergie renouvelable utilisée sur l’exploitation.


Concrètement, peuvent être financés :

  • les diagnostics de performance énergétique des exploitations, 
  • des équipements d’économie d’énergie (équipements portant sur les économies en « bloc de traite », de récupération de chaleur, échangeurs thermiques, matériaux d’isolation des locaux agricoles,...), 
  • des équipements de production d’énergies renouvelables (chauffe-eau solaire pour l’exploitation, séchage en grange à partir d’énergies renouvelables, chaudière à biomasse, pompes à chaleur,...).

Un diagnostic énergétique doit obligatoirement être réalisé préalablement à la demande de financement. Ce diagnostic a pour objectif de faire un bilan de la situation de l’exploitation en matière d’énergie globale et de définir les actions possibles pour réaliser des économies d’énergie. Attention : Les équipements solaires photovoltaïques pour la production d’électricité avec raccordement au réseau ne sont pas éligibles au PPE !


Rappel des investissements éligibles

L’aide peut être accordée pour soutenir les dépenses des équipements suivants :

  • Récupérateur de chaleur sur tank à lait pour la production d’eau chaude sanitaire 
  • Pré-refroidisseur de lait 
  • Pompe à vide de la machine à traire et ses équipements liés l’économie d’énergie 
  • Matériaux, équipements et matériels pour l’installation d’un chauffe-eau solaire thermique, pour la production d’eau chaude sanitaire (ECS) 
  • Échangeurs thermiques du type « air-sol » (puits canadiens) 
  • Éclairage spécifique lié à l’économie d’énergie (détecteur de présence, système de contrôle photosensible, démarreur électronique…) 
  • Échangeurs de type « air-air » (VMC double-flux), 
  • Système de régulation lié au chauffage et à la ventilation des bâtiments 
  • Bâtiment et équipements liés à la production et à l’utilisation d’énergie renouvelable destinée au séchage en grange pour le stockage de productions végétales et de fourrages 
  • Matériaux, équipements, matériels et aménagement pour l’isolation des locaux et des réseaux à usage agricole 
  • Chaudière à biomasse ne bénéficiant pas du crédit d’impôt 
  • Pompes à chaleur 
  • Équipements liés à la production et à l’utilisation d’énergie en site isolé et non connecté au réseau d’alimentation électrique.